top of page

D h â m a , un corps à prendre - Newsletter 09/03



"Chers amis,


Jamais je ne me lasserai de cet horizon, cet autel immense, posé, fleuri, orné de nos offrandes, de nos voyages, de nos pratiques ;


ce circonflexe protecteur qui abrite, ennoblit nos soi-disant faiblesses


Dhâma, ce vaisseau, ce 'corps' donné à la Communauté m'a jusqu'à aujourd'hui aidée à trouver ma peau, à trouver ma place. Mais voilà que je me souviens être moi-même , aussi, un Dhâma - véhicule du Divin - et qu'il n'est plus envisageable de s'occuper des corps sans avoir, d'abord, honoré le sien.


L'heure est donc aux confidences,

et à l'évidence.


Je me rends à la volonté suprême d'une transformation : l'énergie vitale & financière s'épuisant, je ne peux malheureusement plus m'occuper de ce lieu-refuge seule. J'ai, jusqu'à maintenant, par un choix conscient et heureux investi tout de moi sans recevoir la stabilité financière pour subvenir à mes propres besoins. Ce manque d'équilibre dans l'échange me conduit vers un état de fatigue et je me dois, je nous dois de ne plus puiser dans mon réservoir de secours. Je tiens à ce que les pratiques que je guide, les soins que j'offre soient sincères et non teintés d'inquiétude ni mus par une finalité. Afin que le Yoga se transmette, le processus doit se suffire à lui-même et je crains la dérive.


C'est pourquoi je vous écris ce mail 'hors-série' que j'aurais aimé, si j'avais pu, écrire à la main, et à chacun. J'écris sans objectif défini mais motivée par un élan qui me dépasse - peut-être est-ce le chuchotement de ces murs ou de Saraswati, Déesse de la communication fluide & des Arts. Mais qu'importe la nature de l'impulsion - j'ose nous penser unis par un lien d'honnêteté - et il est de ma pratique aujourd'hui que d'oser demander de l'aide et surtout de l'accepter.


Aucune décision n'est prise, je vois simplement déjà se dessiner un changement sans le saisir encore complètement.



Alors, voilà, chers amis, s'il y a parmi vous des idées, des envies de continuer à faire vivre ce lieu, je suis à l'écoute ;


Ce corps est à prendre, à partager, tant que la cire est encore chaude

et les murs encore chantants.




J'ai compris grâce à ces derniers mois auprès de vous ce en quoi j'aimerais investir mon énergie et mes talents - chaque cours, chaque atelier, chaque événement a soufflé sur la brume de mon Dharma; enfin, vraiment je l'aperçois.


Le Yoga est l'art de maîtriser sa propre énergie - au final (le terme est paradoxal) il s'agit une pratique d'efficacité. Non pas pour atteindre un but précis , pour accomplir, ou produire , mais pour restaurer notre plein potentiel avec le moins d'efforts possible. Le Yoga nous enseigne l'effort juste, celui qui nous mène vers le Soi sans nous épuiser. Le véritable effort revitalise.


La question est simple finalement, nous pouvons, de chaque relation, de chaque activité, de chaque habitude nous poser cette question "est-ce que cela me vide ou me recharge ?" et à partir de la réponse, faire le tri.


Enseigner au collectif est une évidence pour moi et l'alignement ressenti me promenant entre vos tapis, l'Oeil affûté, est indéniable - seulement j'aimerais aussi me libérer de l'espace (surtout mental) pour enfin développer ce qui m'appelle : ces accompagnements individuels qui transforment au plus profond, ces ateliers aux thèmes précis qui procurent déclics et restaurent Foi en nos corps & âmes, ces temps d'Ecoute qui remédient à la Solitude illusoire que l'on s'impose.


J'entame donc une nouvelle phase créatrice, pour bientôt enfin honorer les trésors de Mama India et vous proposer des moyens de mieux-être à travers le prisme du Yoga, de l'Ayurvéda et de ma modeste expérience de vie (modeste, mais 3 thérapies tout de même #amoureusedemonpsy). Je crois plus que jamais en ces moyens "alternatifs" (alternatif, mais pour qui ? ;-)) de guérison.


Nous sommes beaucoup plus près de notre 'moi' idéal que ce que nous croyons et si je peux aider à ramener un peu d'espoir et vous en rapprocher alors je ne pourrai me contenter de moins.



Je vois aussi et surtout l'importance et le besoin croissants de nous réunir et ensemble, de nous libérer. C'est un bonheur immense que de vous voir plus nombreux à chaque Kirtan, les masques tombés, joignant joies et fardeaux. Je suis à genoux.


D'autres événements, ateliers et retraites grouillent en moi et s'ils m'ont choisie comme réceptacle je me dois au moins de faire passer leur message et de tenter leur manifestation dans la matière. Peut-être est-ce le monde qui change, peut-être n'est-ce que moi, mais mon intuition me chante que nos sensibilités cherchent un peu ailleurs.

Peut-être sommes-nous prêts à plus grand ? Je l'espère.





Ça y est, vous savez,

et de savoir fait de cet endroit un peu plus le vôtre. Avec du recul je ris de mon attachement - mais je lâche peu à peu et commence à honorer mon intention originelle : que ce lieu soit commun, qu'il nous dépasse et prenne soin de nous.


Je n'abandonne pas et, depuis l'idée de ce mail, des choses déjà se débloquent - d'autres événements apparaitront bientôt sur le planning, et j'en suis heureuse. Alors n'hésitez pas à me joindre, à en parler autour de vous, à faire éclore vos idées, à sauter le pas pour partager vos talents & vos dons .


Je vous tire ma révérence, pour toutes ces heures passées à lire ces interminables newsletters (même lues en diagonale!) - je choisis la transparence et l'impudeur pour que mes apprentissages personnels puissent illustrer concrètement les enseignements que je souhaite semer. Et pour nous rappeler qu'il n'y a qu'une vie, qu'Un monde,


qu'une Danse - de deux amoureux.


Merci pour votre fidélité, votre confiance, votre curiosité, votre patience, votre amour


À bientôt , en chant, en posture, en massage, en confidence, en silence

et en Ses bras,


Jai Jai Maa,


Angéline "

111 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page